Dr Thierry Medynski

Ce site, créé en 2002, constitue l’aboutissement d’un travail initié en 1988. 

L’aventure a commencé suite à la lecture déterminante des ouvrages d’Emmanuel Todd qui m'ont donné une clé pour comprendre l'identité européenne. Cependant, si je fais largement référence aux données de cet auteur, je me démarque radicalement de ses conclusions. En effet, à l’époque, Emmanuel Todd considérait qu'une intégration européenne était impossible du fait de la disparité des structures familiales. Dans un article de Libération daté du 21 juin 1995, il proposait même d'abandonner la construction européenne (depuis, il semble que sa position ait évolué).

Ma rencontre avec Philippe Court-Payen a débouché sur la publication d’un livre (Thierry Medynski et Philippe Court-Payen, Psychanalyse et ordre mondial, Montorgueil, 1993). Philippe Court-Payen avait auparavant présenté, au cours d’une conférence en novembre 1980, le concept de Double-démocratie (texte non publié). Je m’intéresse à l’Europe, et en particulier à l'identité européenne, depuis la fin des années 1980 car je me demandais en 1987 ce que pouvais bien signifier l'Acte Unique. Après un DEA d'études européennes à Paris VIII, " Mutations des sociétés et cultures en Europe ", j’ai publié un second livre (Thierry Medynski, L'Europe dévoilée, Yves Michel, 1999). 

Je ne me reconnais dans aucune formation politique. Toutes les idéologies politiques du XXème siècle s’inscrivent dans le conflit des opposés et sont dépassées. Nous entrons dans l’ère de la conjonction des opposés et du polycentrisme, et l'Europe en est le laboratoire. Je suis un fervent européen, j'ai lu en son temps (presque) intégralement le traité de Maastricht ainsi que le Traité établissant une Constitution pour l'Europe, et j'ai voté non à ces deux traités. L'Europe telle qu'elle se construit depuis l'Acte Unique n'est pas en accord avec l'identité européenne, la naissance de la monnaie européenne (une monnaie indispensable) ne s'est pas accompagnée d'une structure politique solide et démocratique, la Banque centrale européenne devenant une sorte d'électron libre alors que fondamentalement, la monnaie doit rester dans le domaine du bien public (Maurice Allais). Un non à ces deux traités qui ne se reconnait ni dans le non d'extrême gauche, ni dans le non d'extrême droite, ni dans le non souverainiste. Un non pour défendre une autre idée de l'Europe, une idée fondée sur une approche transdisciplinaire, une approche qui s'inscrit dans le sens d'une histoire, l'histoire de l'humain, l'histoire de la civilisation européenne, car l'identité européenne résonne en écho au processus d'individuation. Un non pour accompagner la mutation de société dans laquelle nous entrons, et construire une autre Europe en adéquation à cette mutation.

------------------------------------------

Je pratique la psychothérapie depuis 2002 à Bagnères de Bigorre dans les Hautes Pyrénées, avec différentes approches (cadre des psychothérapies intégratives) : psychanalyse jungienne, thérapies cognitives, HTSMA (hypnose, thérapie stratégique et mouvements alternatifs), hypnose Ericksonienne, EFT, pratiques de pleine conscience

J'ai également une activité plus spécifique en psycho-oncologie (je suis membre de la Société française de psycho-oncologie) et dans la prise en charge de la maladie de Lyme (je suis membre de la FFMVT)

Mes précédentes activités depuis 1984 sont la médecine générale, l'homéopathie, le suivi de patients atteints de cancer et les soins palliatifs.


 


 


Contacter l’auteur du site

Retour au sommaire